retour vers la page Partenaires

Fondation pour le Progrès de l'Homme


http://www.fph.ch

La fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme, fondation indépendante de droit suisse, se définit comme une aventure humaine construite dans la longue durée. Elle a permis l'expérimentation 2009-2010 précédant la création de l'AVICENN et lui a apporté son soutien jusqu'en 2011.


Ses perspectives à long terme reposent sur deux valeurs et une conviction :

• Deux valeurs :

la responsabilité qui la conduit à rechercher en permanence la manière d’utiliser au mieux ses deux atouts que sont l’indépendance et la possibilité d’agir à long terme ;

l’humanisme qui nous permet de croire en la capacité des êtres humains à progresser et à s’unir au delà de leurs faiblesses. C'est aussi la recherche, dans chaque être humain de ce qui le fait universel et de ce qui le rend unique, dans une tension permanente et
féconde entre l’unité et la diversité ;

• Une conviction :

chaque âge de l’humanité est singulier. En ce début du XXIe siècle, l’humanité, devenue irréductiblement interdépendante, doit s’engager dans des mutations historiques si elle ne veut pas s’effondrer. D’où l’implication internationale, globale de la fondation.

La fondation construit son action en considérant trois cycles temporels :
• le plus long, à l’échelle d’une génération, de 25 à 30 ans, est celui de la vision à long terme des mutations à conduire ;
• le deuxième, de 7 à 10 ans, est celui des orientations à prendre ;
• le troisième, de 2 ans, est celui des actions à entreprendre.

En 2010-2011, l’action de la fondation s’inscrit dans les orientations définies par son conseil en 2003 :
« La fondation s’engage à contribuer aux mutations à long terme de nos sociétés. Pour cela, elle appuie l’émergence d’une communauté mondiale capable de concevoir et de conduire trois mutations majeures :

• de nouvelles régulations sociales, politiques et institutionnelles depuis le local jusqu’au global (la révolution de la gouvernance) ;

• un socle éthique commun (la Charte des responsabilités humaines) ;

• de nouveaux modèles de développement.

Elle veille à un aller et retour constant entre la diversité (exprimée dans ses différentes dimensions), et l’unité (exprimée par une attention constante à la gestion des relations et aux cohérences territoriales). Pour mettre en œuvre ces orientations elle combine trois modes d’action :

• la promotion des idées et propositions ;

• l’appui à l’émergence d’alliances citoyennes ;

• la promotion et l’enrichissement des méthodes. »

Cadrage stratégique de la convention dans le programme 2010-2011 de la FPH



Pour réaliser ses objectifs, la FPH détermine plusieurs lignes d’action regroupées au sein de sous dominantes
elles mêmes regroupées au sein de quatre dominantes : géographique, thématique,socio-professionnelle, et méthodologique.

La dominante thématique (T)

Les actions à dominante thématique abordent des questions communes à différents espaces géographiques et milieux socioprofessionnels. Elles reposent sur le constat que bien des difficultés actuelles trouvent leur origine dans notre manière de penser le monde, de gérer les sociétés, de produire, d’échanger et de consommer. Ce constat est largement partagé, ce dont témoigne la popularité de l’aphorisme d’Einstein: « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré ».
Les actions soutenues par la fondation cherchent donc à contribuer à l’élaboration, la mise en débat et la diffusion des propositions ou des orientations assumant une forme de rupture avec les modes de pensée antérieurs. Par ailleurs, comme aucune mutation majeure ne peut survenir dans un domaine sans mutation dans d’autres domaines, les changements à venir ne peuvent être que systémiques. Ceci rend difficile une segmentation étanche des thèmes et des actions.
Ils sont néanmoins regroupés autour des trois grandes mutations identifiées par la fondation : la
gouvernance (TG), l’éthique (TE), la société durable (TS).

sous-dominante « Principes généraux de gouvernance » (TG0)
Dans un système mondialisé, assurer la régulation des sociétés et la préservation du bien commun
implique à la fois de se mettre d’accord sur un certain nombre de règles essentielles (principe
d’unité) et de faire du respect de l’autre l’un des principes fondamentaux de cet accord (principe de
diversité).
Pour la Fondation, au moins sur quelques enjeux majeurs, il existe des principes communs de gouvernance au-delà de la diversité des cultures, des milieux ou des différences d’échelles. C’est notamment le cas sur deux sujets majeurs : (i) le développement d’une démocratie technique, (ii) la gouvernance des ressources naturelles. De manière plus générale et sur tous les domaines, la fondation confronte les réflexions, les analyses et les propositions accumulées depuis plus de 20 ans aux autres théories et écoles de pensée sur la gouvernance. Ceci, afin de voir comment chaque société, chaque histoire, chaque milieu ou chaque thème peut décliner et adapter des principes généraux de gouvernance.

L’information technique représente un élément majeur des controverses techniques des dernières années. Compte tenu du poids de la technique, il ne saurait y avoir de démocratie sans démocratie technique et c’est pourquoi l’information technique et sa vulgarisation constituent l’une des clefs de voûte des démocraties modernes.

A l’occasion de la controverse sur les plantes génétiquement modifiées (PGMs) en Europe, la fondation soutient le développement d’outils d’information autonomes qui contribuent à enrichir et à rééquilibrer les débats publics souvent dominés par des arguments et des postures d’autorité non compatibles avec le développement d’une démocratie technique.

en savoir + sur la FPH http://www.fph.ch/

La convention 2011 fait suite à la convention N° 10-22 qui appuyait l’action de préfiguration d’une alliance de veille citoyenne sur les nanotechnologies en 2009-2010



La création de l’association AVICENN a été décidée lors de la réunion du 1er juin 2010 réunissant
les différents partenaires identifiés pour participer à une alliance citoyenne de veille sur les
nanotechnologies.

En savoir + sur la convention avec AVICENN (accès réservé aux adhérents)
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]